Les thérapies sont aussi diverses et variées que les maux à soigner, chacun réagissant de manières différentes. Il est important de faire un choix et de trouver celle qui est la plus adaptée au trouble et à la personnalité du patient.

Rassurez-vous, votre psychologue vous guidera dans ce choix. Après quelques tests, et un entretien préliminaire, il cernera votre personnalité, vos besoins et vos attentes.

Et si ce choix ne s’avère pas être le bon, il sera toujours temps de le remettre en question et opter pour une autre solution.

les thérapies psychologiques

Psychothérapie de soutien

La psychothérapie de soutien repose sur l’analyse des motivations du patient et sur la définition d’objectifs qui devront devenir des repères. Elle se révèle être une thérapie psychosociale. C’est une technique générale fondée sur l’écoute, la bienveillance et l’empathie mais n’offre pas un travail en profondeur. Elle est destinée à servir d’appui dans les moments difficiles de la vie afin de surmonter un obstacle. Elle répond à un état de détresse où le patient manifeste un besoin d’être écouté et compris. Il veut se soulager de son fardeau par la verbalisation. C’est une forme de coaching centré sur l’humain. Elle permet le développement de nouveaux comportements. Elle facilite l’acceptation de soi en tant que personne ayant des qualités et des défauts, des talents et des faiblesses ainsi qu’une histoire qui lui sont propres.

Les thérapies d’inspiration psychanalytique

Ce type de thérapie offre un espace de parole et d’écoute. Elle consiste à se réconcilier avec soi-même en ravivant des souvenirs d’enfance pour se comprendre en tant qu’adulte. Le but final est d’apprendre à affronter les problèmes. Le thérapeute recherche le sens caché des symptômes pour en découvrir l’origine et la solution. La thérapie ne s’achève que lorsque le patient a retrouvé un équilibre qui lui permet de s’épanouir. De ce fait, la durée ne peut être déterminée à l’avance.

Thérapie cognitivo-comportementale (TCC)

La thérapie cognitivo-comportementale confronte le patient à ses angoisses de différentes manières, de façon graduée et répétée. Elle se base sur des connaissances scientifiques de la psychologie. Les protocoles sont standardisés. Le traitement des troubles anxieux (peurs, timidité, dépression…) induit la modification des pensées et des comportements problématiques. Axée sur l’instant présent, les symptômes sont observés en priorité. Leur origine n’est prise en compte que dans un second temps.

La thérapie systémique

La thérapie systémique prend en considération tous les aspects qui influencent la vie du patient. Ainsi sa vie personnelle, professionnelle, familiale, son habitat et l’histoire de sa famille sont épluchés. L’objectif est de revisiter l’histoire pour pouvoir accéder à de nouvelles perspectives. Le degré de remise en question est adapté aux besoins et à la motivation du l’individu. Le patient et le thérapeute analysent ensemble les problèmes. Cette approche nécessite une participation active des deux parties. Ce n’est pas basé uniquement sur l’écoute. Chaque séance, le patient est invité à mettre en pratique quelques techniques d’observation et de communication dans la vie courante. La thérapie gestalt reprend cette approche avec une importante pour le contact, la mise en relation et le déroulement et l’entretien de relations sociales. Elle est dans une optique dynamique et s’intéresse aux mouvements et à l’ajustement permanent entre l’individu et son environnement. Elle utilise des outils tels que la communication verbale et non verbale, la mise en action, le rêve, l’imaginaire, le mouvement et le corps. Elle a pour objectif d’unifier le corps et l’esprit.

La thérapie humaniste

La thérapie humaniste met en place des conditions optimales de respect et de confiance pour permettre l’épanouissement du patient. Elle apporte une vision positive de l’être humain. C’est une approche qui souligne l’importance de la communication non verbale. La finalité de cette thérapie est la croissance psychologique et le développement du potentiel. Le patient améliore sa capacité à faire ses propres choix. Le thérapeute ne dirige pas les séances, c’est un échange qui aboutit au développement de la capacité du patient à trouver des solutions par lui-même. La modification de comportements se fait par prises de conscience successives. Le suivi est bref, quelques séances suffisent généralement.

La thérapie interpersonnelle

La thérapie interpersonnelle soigne les patients atteints de dépression, les troubles alimentaires ou de bipolarité. Elle se déroule en trois phases. La première consiste à rechercher les causes et les variations des symptômes et informer sur la psychoéducation de la maladie (symptôme, prévalence, évolution, pronostic). Cela permet d’évaluer la nature des relations dans le fonctionnement social de l’individu. La deuxième partie se focalise sur les variations des symptômes selon les événements de la vie du patient. Le problème sera ciblé et traité mais la thérapie s’attardera également sur les besoins d’attachement et les dépendances affectives ainsi que leur expression. La dernière phase est un bilan des acquis thérapeutiques et une stratégie de prévention des éventuelles récidives.

les thérapies intégratives

Ce genre de thérapies mélange un peu les différents outils des thérapies précédemment citées en mettant de côté leur fondement pour en faire une autre thérapie à part entière. Le thérapeute utilisera les méthodes de différentes thérapies psychologiques qu’il pensera efficace pour son patient. C’est la version la plus personnalisée des psychothérapie.

Les psychothérapies alternatives

L’hypnose

L’hypnose s’intégre à toutes les approches psychothérapeutiques comme la psychanalyse, les thérapies cognitivo-comportementales, brèves, systémiques… L’hypnose peut être utilisée comme thérapie à elle seule ou en complément d’une autre forme de thérapie. Grâce à l’hypnose, les bienfaits sont visibles plus rapidement et de manière plus intense. L’hypnose s’appuie sur l’inconscient. C’est un état de relaxation profonde durant lequel la parole est libérée et les souvenirs sont remis en mémoire. Son rôle sur la mémoire est impressionnant. L’émergence de souvenirs rappelle aux patients des souvenirs oubliés ou enfouis. Elle permet d’aller au-delà du blocage pour voir ce qui en l’origine avant de le dépasser et puiser dans ressources de l’inconscient que le patient ignore. Cela facilte le développement de nouveaux comportements.
Différentes méthodes sont utilisées par les psychothérapeutes :

  • l’hypnose Eriksonnienne qui cherche à puiser dans les ressources de l’inconscient. Cela permet de trouver plus facilement des solution, de développer la créativité et l’intuition ainsi que découvrir ses propres talents.
  • l’EMDR qui est une gymnastique oculaire permettant d’agir sur le cerveau et d’estomper la douleur des stress post-traumatiques

Cette approche ne vise la modification de personnalité mais juste un comportement en particulier difficile à vivre.

La psychogénéalogie

Cette approche revient sur les événements répétés sur plusieurs générations. Elle est utilisée en cas de deuil, de secret de famille difficile à porter ou de traumatisme non dépassé. Le but est de libérer le patient du poids de son héritage émotionnel. Le thérapeute va lui permettre de reconquérir sa liberté et sortir de ce qu’il croit être le destin malgré les répétition dans l’histoire.

Les techniques de développement personnel

Il existe une panoplie de psychothérapies visant le développement personnel. Ce genre de thérapies est applicable lorsque le patient éprouve un désir d’harmoniser ses pensées avec son ressenti, être en accord avec lui-même. Avec la maîtrise de la confiance en soi, la thérapie peut être poussée plus en avant. Le patient imagine comment il aimerait vivre et devenir. Un travail de coaching va lui permettre d’atteindre ses objectifs en lui faisant prendre conscience de son potentiel et le développer. On retrouve des approches comme le focusing ou la PNL. Toutes Les psychothérapies ont un but de développement personnel. Mais les méthodes citées ci-dessus s’adressent plutôt à des personnes ne souffrant pas de troubles anxieux. Elles possèdent déjà un certain équilibre améliorable mais souhaite aller plus loin dans leur réalisation et travailler l’estime de soi.

les thérapies psychocorporelles

la bioénergie

Cette technique est recommandée dans le traitement de troubles psychologiques et émotionnels avec une somatisation. Les séances allient la verbalisation et des exercices corporels de détente et de relaxation. Les émotions vives peuvent ressurgir et faire naître de fortes réactions comme des crises de larmes ou de colère. Mais l’expression non verbale des tensions internes fait partie intégrante du processus. Le langage corporel est utilisé pour traiter les difficultés psychiques. L’énergie et les émotions sont intimement liés selon cette méthode.

l’analyse psycho-organique

C’est une psychothérapie qui établit un lien entre le conscient et l’inconscient. Le corps n’est pas le centre d’attention mais une intégrante du sujet. Elle associe l’expression corporelle et émotionnelle. Cette approche s’articule autour d’axes psychanalytiques, bioénergétiques, de la psychologie humaniste et l’axe philosophique et sensoriel. C’est un accompagnement vers l’appropriation du corps et de l’esprit simultanément.

Mais ce ne sont que des exemples de thérapies psychocorporelles. On peut trouver également des hapnothérapeutes qui aide leurs patients grâce à la science de l’affectif notamment entre la mère et l’enfant. D’autres sont basées sur la relaxation et la rencontre de soi-même comme avec la sophrothérapie.

La somatothérapie

La somatothérapie ravive les souvenirs pour reconnecter le corps et l’esprit. La technique passe par le toucher pour faire appel aux émotions et aux sensations. Cette approche est inspirée de la psychologie moderne et des massages au toucher énergétique. C’est une technique de développement personnel qui a pour objectif le mieux-être. Le toucher réactualise les blocages et les comportements inadaptés provoquant des prises de conscience. Le patient étant dans une démarche d’amélioration et une volonté d’épanouissement, le ciblage des problématiques permet d’y mettre un terme.

<Là encore, une liste exhaustive est difficilement réalisable tant le nombre de psychothérapies est étendu. L’important est de trouver celles (car plusieurs sont envisageables dans le traitement de mêmes maux) dispensées par un psychothérapeutes en lequel vous avez confiance et une relation thérapeutique propice à l’épanouissement.